Vergetures et soleil : amis ou ennemis ?

Difficile de rester tranquille lorsque notre corps commence à avoir cette apparence zébrée. Ces petites stries de couleur rouge, rose ou blanche peuvent apparaître un peu partout : sur les seins, les bras, le ventre et le bas-ventre, les hanches, les cuisses et les fesses. Dans des cas rares, on peut même en trouver dans les endroits les plus inattendus, comme les épaules. Ces vergetures disgracieuses nous rendent la vie difficile, surtout en été, car on est embarrassé d’afficher au public des cuisses zébrées. On se contente des leggings et des jupes midi et laisse tomber les shorts et mini-jupes.

Nombreux sont les remèdes qui prétendent être efficaces contre les vergetures, mais sachez qu’il est extrêmement difficile, voire impossible de les faire disparaitre. On cherche alors à les dissimuler. Certains même pensent que l’exposition au soleil est capable de les faire disparaitre. Vrai ou faux ?

Les vergetures : un phénomène universel

Les femmes sont plus concernées par les vergetures que les hommes, pense-t-on à tort. Les hommes sont autant concernés par ce problème que les femmes, vu qu’il tire sa cause dans les changements de l’épiderme et le derme, un membre commun chez tous les humains.

Il est difficile de faire disparaitre ces vergetures à 100%, et entre toutes les solutions que l’on trouve, la prévention reste la meilleure entre toutes, « prévenir est mieux que guérir » dit-on. Si le mal est déjà fait et qu’elles existent déjà, on essaye de les atténuer.

Comment apparaissent les vergetures ?

Notre peau se compose de trois couches : en surface on trouve l’épiderme, ensuite vient le derme qui se compose de collagène et de fibres élastines, et finalement, l’hypoderme qui est un tissu cellulaire qui se trouve sous la peau. Ces trois couches sont toutes essentielles à l’élasticité et la souplesse de la peau et sont contrôlées par le cortisol, une hormone qui joue un rôle important dans sa composition : le collagène et l’élastine sont moins fabriqués lorsque la quantité du cortisol s’élève. Lorsque le corps subis des changements physiologiques et hormonales brusques, les fibres qui constituent la peau se rompent, et la composition de la peau se trouve modifiée en conséquent. C’est ainsi que les vergetures voient le jour.

Comment se développent-elles ?

A leur début, les vergetures apparaissent sous forme de traits dont la longueur peut atteindre jusqu’à 30 centimètres, fins ou épais, et plus ou moins profonds, à la surface de l’épiderme. Elles sont très similaires aux traits du zèbre, mais plus petites et pas noires, bien entendu ! Elles sont très souvent détectées sur les zones propices aux changements physiologiques, comme les seins, les cuisses, les fesses et le ventre.

Les vergetures prennent différentes couleur, selon leur stade d’évolution.

Lorsqu’elles viennent d’apparaitre, elles sont d’une couleur rouge violacée, due à l’inflammation subite par la zone. Une fois cette inflammation passée, chose qui prend une à deux années, leur couleur change au rose. Finalement, elles finissent en blanc nacré.

Le soleil est-il une bonne solution pour s’en débarrasser ?

Leur traitement doit attendre jusqu’à ce que l’inflammation passe et que les traits se dépigmentent, en évitant au possible toute exposition au soleil.

Lorsqu’elles sont encore rouges ou rosées, une exposition au soleil va faire qu’elles deviennent brunes. C’est une bonne chose, dirait-on. Et bien non, parce que une fois le bronzage terminé, et que votre corps commence à reprendre sa couleur naturelle, les vergetures, quant-à elles vont rester pigmentées, brunes, et encore plus visibles qu’elles ne l’ont jamais été !

Doit-on attendre que les vergetures deviennent blanches pour les bronzer ? C’est inutile. Les vergetures anciennes ne bronzent pas. Au contraire, leur blancheur sera encore plus visible dans un corps tout bronzé.

Quelle solution a-t-on donc ? Et bien, c’est vrai que ces petites zébrures peuvent devenir très gênantes et dégrader la confiance en soi chez l’individu, et on commence sérieusement à se dissuader d’aller à la plage. L’option la plus ludique et celle de prévenir, sinon de camoufler. Vous pouvez donc utiliser soit un autobronzant, soit une crème solaire teintée. Si vous choisissez le premier, assurez-vous d’abord d’appliquer votre protection solaire ; la zone des vergetures est déjà assez fragilisée et les rayons du soleil l’agresseront davantage.

Et surtout, l’entretien de la peau est primordial. Avec ou sans vergetures, votre peau a besoin d’hydratation au continu. Appliquez généreusement votre crème hydratante pour le corps et insistez sur la zone des vergetures. Aussi protégez-vous contre les rayons UV, et n’oubliez pas que la pigmentation des vergetures est irréversible. Aussi, une peau affaiblie est plus prône aux déformations et dégradation, dont la hyperpigmentation, les vergetures. Les rayons UV peuvent avoir des effets encore plus graves, causant des maladies mortelles telles que le cancer de la peau.

Prévenir est mieux que guérir !

Que faire alors ? Si vos vergetures vous gênent au point de vous faire fuir la plage, la seule option qui vous reste, c’est de les masquer soit avec un autobronzant soit avec une crème solaire teintée. Étant donné qu’un autobronzant ne fait que colorer la couche supérieure de la peau, si vous l’utilisez tel quel, c’est-à dire sans filtre anti-UV et agents hydratants, il ne préservera pas vos vergetures des coups de soleil, du bronzage, de la déshydratation. Pour une meilleure protection, mélangez- le à votre crème solaire teintée anti-UV et aux propriétés hydratantes. Cela dit, pour plus de précaution, évitez les longues expositions au soleil et, sachant qu’une peau bien hydratée de l’intérieur résistera mieux aux modifications du corps, hydratez- vous au maximum.

Réponse : Quand les vergetures sont plus colorées que la peau (c’est à dire au stade naissant ou inflammatoire), l’exposition au soleil est déconseillée. Elle permet de les rendre moins visibles en halant le reste de la peau mais les teinte aussi irréversiblement comme une cicatrice qui ne débronzera pas à l’inverse du corps et rendra les vergetures encore plus visibles après l’exposition. Les vergetures anciennes et blanches, elles, ne souffrent pas de l’exposition au soleil mais ne bronzent pas et apparaîtront encore plus blanches sur une peau bronzée. Le camouflage des stries des vergetures peut se faire par l’utilisation d’une crème autobronzante, mais c’est juste un artifice, pas un remède ! L’application doit être précise pour un résultat pas toujours convaincant.